Ontario Rat 1 : avis et démontage

Caractéristiques générales

Le couteau Ontario Rat 1 est un couteau pliant de type Linerlock, sa longueur fermée est d'environ 12.7cm, pour 21.9cm ouvert. Cela fait un gabarit relativement grand, pour un pliant.
Son poids avec le clip ceinture est de 142 grammes, 133 grammes sans.
Il est fabriqué à Taiwan (et oui !), tout comme le RAT 2. C'est ce qui permet d'obtenir un tarif aussi bas (aux alentours de 35-40€) avec une excellente qualité.
Il est disponible avec plusieurs couleurs de plaquettes (vert, noir, sable, marron...), lame satinée ou avec un revêtement noir, lisse ou semi-serrated (dents sur une partie de la longueur de la lame).
Pour ma part j'ai choisi la version avec une lame semi-serrated avec revêtement noir, et un manche vert.

Le manche

Le manche en matière synthétique finement grainé, n'a pas un grip extraordinaire. On trouve sur le web un certain nombre de manipulations à faire afin de l'améliorer, ou des plaquettes améliorées (très chères vu le prix de base du couteau, à mon sens...). Le manche est percé afin de faire passer une dragonne. J'en avais monté une (que vous verrez sur certaines des photos en bas de l'article), mais retirée car trop fragile vu mon utilisation.

La lame

La lame en acier AUS-8 (dureté 57 – 59 HRC) fait 9,14 cm, avec un tranchant de 8,89 cm. Son ouverture et sa fermeture se font d'une main, de façon relativement aisée. Sur mon modèle, elle est recouverte d'un revêtement noir qui a tendance à s'érafler avec le temps. Son tranchant est très bon en sortie de boite. Les "puristes" n'aiment pas les lames semi-dentelées, pour ma part je trouve cela pratique. Il y a 7 dents sur une longueur de 1 pouce (25.4mm).

Le clip

Le clip ceinture peut être fixé dans 4 positions différentes. Pour ma part, je l'ai retiré car je ne m'en sers pas, et ça améliore grandement la prise en main quand il n'y est pas. De plus, cela permet de gagner une dizaine de grammes. Notez que le revêtement noir du clip a tendance à s'user, comme celui de la lame (même plus vite, d'ailleurs).

Conclusion

Je me sers de ce couteau depuis deux ans environ, et j'en suis pleinement satisfait. Mon usage est assez "léger", mais les testeurs "hardcore" (certaines vidéos sur Youtube sont édifiantes !) ont conclu à l’extrême robustesse de ce couteau. De façon unanime, c'est un des meilleurs rapports qualité/prix en couteaux pliants. Comme inconvénient, je citerai une certaine sensibilité à la corrosion au niveau de la platine, et un grip perfectible sur les plaquettes.
Son gabarit est un peu grand à mon sens pour être mis dans un EDC, par contre parfait pour tout le reste, y compris des travaux normalement réservés à des couteaux fixes. Son poids, au vu du gabarit, est tout à fait raisonnable. Bref, je le conseille très fortement !

Où se le procurer ?

Vous pouvez vous le procurer .
Pour ma part, si c'était à refaire, je prendrais la version avec lame sans traitement, et plaquettes couleur sable ou brun. Par contre, je prendrai le même type de lame semi-serrated.

Photos

Couteau Ontario en vue générale, fermé
Une vue générale du couteau Ontario RAT 1, fermé
Couteau Ontario en vue générale, ouvert
Une vue générale du couteau Ontario RAT 1 une fois ouvert
Gros plan sur la lame
Gros plan sur la lame du couteau
Gros plan sur le clip
Gros plan sur le clip ceinture (avant que je ne le vire !)
Vue générale de la lame
Vue générale de la lame
Fabriqué à Taiwan
Fabriqué à Taiwan (d'où le prix !)
Oxydation de la platine
Traces d'oxydation sur la platine, il va falloir y remédier !
Démontage de l'Ontario RAT 1
Démontage complet afin de le nettoyer ! Lors du démontage, prenez des photos de chaque étape pour ne pas vous perdre au remontage.
Gros plan sur une platine oxydée et une plaquette ainsi que la lame
Platine (traces d'oxydation) et plaquette, ainsi que la lame
Platine (traces d'oxydation) et plaquette. Sur cette dernière, j'ai l'impression de voir un restant de colle, dont je ne vois pas l'utilité.
Gros plan sur la lame démontée
Gros plan sur la lame une fois démontée, notamment la dentition
Les platines poncées
Les platines poncées à la paille de fer extra fine, et huilées au WD40
Intérieur d'une plaquette
La face interne d'une plaquette, nettoyée et débarrassée de ses aspérités au papier de verre
Remontage des écrous
Remontage des écrous. Notez qu'ils ont un méplat permettant de les positionner. On met de la graisse lithium pour éviter la corrosion et les maintenir en place quand on va visser la plaquette dessus.
Remontage des rondelles
Remontage des rondelles avec de la graisse silicone. On constate que le ponçage de la platine n'est pas parfait (bon, la photo n'est vraiment pas tolérante, a l’œil nu c'est moins violent), mais difficile de faire mieux à moins d'attaquer vraiment le métal. Au prochain démontage (dans deux ans !) je ferais peut-être un microbillage dessus.
Cet article vous a plu ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
image
Qui est l'auteur ?

Passionné de nouvelles technologies, je propose mes services de développement Web, principalement dans l'élaboration de scripts et d'algorithmes sur mesure, ainsi que plus généralement dans la réalisation de sites internet évolués (e-commerce, etc...) et du référencement (SEO).
N'hésitez pas à me contacter pour toute demande !

Abonnez-vous à ce blog par email

Rentrez votre adresse email pour vous abonner au blog et recevoir un e-mail à chaque nouvel article :

ou suivez nous sur Facebook :

6 commentaires

  1. image Spade

    Salut,
    Tout d'abord merci pour cette revue bien sympa.
    C'est effectivement un chouette couteau que j'utilise également depuis 2 ans (notamment pour faire la cuisine)
    Si au niveau esthétique il laisse à désirer il faut lui reconnaître une excellente ergonomie qui le rend très polyvalent et permet de réaliser un grand nombre de tâches allant des découpes les plus précises au bourinage extrême dans les bois.
    Malheureusement, comme tu le signales, ce couteau est très (trop) sensible à l'oxydation. Sur le mien les plaquettes métalliques sont dans le même état que les tiennes et la visserie est également attaquée (malgré un entretien régulier et un essuyage concencieux après chaque lavage)
    Rappelons que le crédo de base du RAT est tout de même d'être un couteau de survie tout terrain et là pour le coup il ne fait pas vraiment l'affaire car sur le terrain tu as quand même d'autres préoccupations que de chouchouter ton couteau...
    Pour un couteau avec une même configuration de lame mais bien plus résistant (et bien moins cher surtout) j'ai opté pour un fixe de chez Mora qui me donne toute satisfaction lorsqu'il s'agit d'aller me balader dans la verte.
    My two cents.

  2. @Spade :
    Salut Spade, merci de ta contribution !
    Je suis totalement d'accord sur ton analyse. J'ai également plusieurs Mora, il faudra que je fasse un petit article dessus tôt ou tard, bien que ce ne sera pas un scoop vu qu'une majorité de gens les connaissent, mais bon !
    De toutes façons, un pliant, de par sa mécanique et sa constitution, sera toujours un nid à rouille ou à saletés, c'est inévitable...
    Après, j'ai l'impression que les couteaux suisse s'en sortent un peu mieux, j'ignore pourquoi... surement un acier plus inoxydable (mais avec les inconvénients que l'on connait concernant la lame)...

  3. image Bois de fer

    Salut,
    Merci pour le retex et ces photos explicites.
    J'en ai un moi aussi (trois même, 2 model 1, 1 model 2). Je les démonte régulièrement pour l'entretien aussi. S'agissant des vis, je prend garde de toujours remettre la même vis dans le même trou. Je me dis qu'à la longue un filetage imprime son empreinte dans le taraudage. Alors je dessine simplement le croquis du couteau sur une feuille de papier et je pose chaque vis sur le dessin. Le positionnement au remontage est ainsi facilité.
    Concernant l'oxydation, j'asperge abondamment toutes les parties du couteau avec de l'huile universelle ballistol. C'est une huile biologique, blanche, utilisée dans le secteur médical et sans danger pour la santé.
    Pour le reste, je suis d'accord : ces plaquettes en plastique sont beaucoup trop glissantes.
    Bonne continuation,

  4. @Bois de fer :
    Très bon conseil concernant le positionnement des vis !!!
    Bonne continuation également !

  5. image LEPAN

    Bonjour, félicitations pour ton site fort complet. A propos du RAT 1, je cherche désespérément un site qui vendrait des vis de rechange (il me manque une des trois vis du clip !!!) - aurais-tu éventuellement une adresse qui ne m'oblige pas à déshabiller Paul pour habiller Jacques ? Merci et bonne continuation...

  6. @LEPAN :
    Hello, hélas non, il faudrait voir sur Ebay peut-être...

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la deuxième lettre du mot edoxop ? :