Comment choisir un compresseur 12 volts

Voltage

Nous appelons communément ces compresseurs des "compresseurs 12 volts"; mais en réalité ils sont conçus pour fonctionner sur la tension optimale d'une batterie, à savoir 13.8 volts.

Pression

La pression d'un compresseur est sa caractéristique principale. Elle est exprimée en BARS ou en PSI. Dans l'article qui va suivre, j'arrondis volontairement les conversions entre ces deux unités, pour les puristes, notez qu'un bar égal à 14.51 PSI.

Il est intéressant de noter qu'au maximum en 12 volts, on ne peut trouver que des compresseurs montant à 14 bars, le plus fréquemment 10 bars. Ce qui est déjà énorme ! Notez qu'en général les compresseurs 220V, triphasés et diesel montent de leur coté rarement à plus de 9/10 bars (exception faite des compresseurs de plongée, qui montent à 200 ou 300 bars, en utilisant une compression à plusieurs étages).

Débit

Le débit est la deuxième caractéristique principale d'un compresseur. Il représente une quantité d'air par unité de temps. Il faut néanmoins distinguer le débit d'air aspiré, du débit d'air en sortie. Ce dernier est celui qui nous intéresse.Parfois les constructeurs donnent le débit d'air aspiré, ce qui est une donnée "faussée", et non utilisable. Le débit doit être fourni par le fabricant pour une pression donnée.

Par exemple, un compresseur VIAIR 330C-IG à les caractéristiques de débit de sortie suivants :

- 30 litres par minute à 0 bars, ampérage 6A
- 13 litres par minute à 10 bars, ampérage 12A

On constate donc que le débit est inversement proportionnel à la pression de sortie, et que le besoin en ampérage augmente en fonction de la pression.

Duty cycle

VIAIR 450C : duty cycle 100% !

Le "duty cycle" ou cycle de fonctionnement représente la capacité d'un compresseur à fonctionner non-stop. Le cycle de fonctionnement de 15% veut dire qu'il faut alterner 15% de temps de fonctionnement avec 85% de temps de pause.

Dans la pratique, si vous le faites fonctionner 30 secondes, il faut qu'il se "repose" 170 secondes.

Pourquoi cette contrainte ? Tout simplement car le compresseur chauffe, et risque de se détériorer. Certains sont protégés contre la surchauffe (ils coupent automatiquement), mais c'est une "fausse" solution, dans le sens où cela ne permet pas de s'en servir non-stop. Bien sûr, plus le duty cycle est élevé (proche ou égal à 100%), plus le compresseur est couteux.

Le duty cycle est en général fourni pour une pression donnée : par exemple 100% à 100 PSI (7 bars). Cela sous-entend que si vous le faites fonctionner à 150 PSI (10 bars), vous avez intérêt à respecter un certain temps de pause de temps en temps.

Après, sachez qu'en adaptant un ventilateur 12 volts de type boitier de PC sur le compresseur, l'efficacité en terme de refroidissement est très importante, et permet d'améliorer le duty cycle.

Avec ou sans cuve ?

La réponse facile est la suivante : AVEC ! Sauf bien sûr quand on a besoin d'un compresseur léger et portable, mais sinon dans tous les usages fixes ou semi-fixes, une cuve est l'accessoire indispensable qui permet de faire tampon entre le compresseur et la sortie, et de vous permettre d'avoir une réserve d'air disponible à tout moment.

Quelle cuve ?

Cuve d'air de 10L

La cuve a plusieurs caractéristiques importantes :

- le nombre de sorties, en fonction de ce que vous voulez brancher dessus. Sachant que même si elle n'a qu'une sortie, il est possible de mettre un répartiteur qui en fournira plusieurs.

- sa pression de fonctionnement, qui doit être supérieure ou égale à votre pression d'utilisation. Chez Viair par exemple, les cuves sont données pour un usage à 14 bars environ (150 PSI).

- sa capacité, en général je conseille au minimum 10 litres. En dessous, elle se videra trop vite, et au-dessus, elle mettra un certain temps à se remplir. Vous l'aurez compris, plus le compresseur a du débit, plus la cuve se remplira vite. Donc par exemple, une cuve de 50 litres remplie par un compresseur bas de gamme mettra une éternité à se remplir.

- le diamètre de ses connecteurs de sortie. Cela peut être 1/4 NPT, 3/8 NPT voire 1/2 NPT (ceci étant le mieux, plus grosse étant la sortie, moins il y a de goulot d'étranglement).

Jumelage
Deux compresseurs 200 PSI (14 bars)

Il est tout à fait possible de jumeler plusieurs compresseurs en parallèle sur la même cuve. La pression disponible ne changera pas, en revanche la cuve se remplira X fois plus vite qu'avec un seul compresseur (X étant le nombre de compresseurs). N'oubliez pas que vous aurez besoin d'une alimentation permettant de fournir X fois l'ampérage d'un seul compresseur. Pour ce faire, VIAIR propose des packs "Dual" composés de deux compresseurs identiques.

  • Alimentation

    Compresseur OASIS : 180 ampères !

    Les compresseurs 12V fonctionnent parfaitement sur batterie de voiture. La seule contrainte à respecter est l'ampérage. Les plus gros demandent jusqu'à 50 ampères (exception faite des compresseurs OASIS montant à près de 200 ampères !).

    • Batterie voiture Varta

    Usages

    Automobile

    Compresseur Defort 12 Volts
    Compresseur MANNESSMANN

    Pour le gonflage des pneus, le débit est important. La pression en revanche l'est moins, car les pneus sont rarement gonflés à plus de 3 bars, ce que permet de faire n'importe quel compresseur, même les moins chers. Ceux qui sont réputés pour leur fiabilité et leur faible prix sont les compresseurs Volcano.

    Un vrai coup de cœur également pour le compresseur Mannesmann M01790 que je possède, à moins de 40 € et qui tient bon malgré toutes mes sollicitations, notamment dans projet de klaxon de train ! Notez qu'il a été remplacé par ce compresseur, de marque DEFORT.

    Compresseur TMAX

    Dans une gamme supérieure, les TMAX ont bonne presse (j'en possède un également). Cela semble être de la bonne qualité, mais ce qui m'ennuie c'est de ne pas trouver de données techniques détaillées. Mais dans sa gamme de prix (environ 130 euros), c'est un excellent choix. Les VIAIR sont probablement mieux, mais nettement plus chers et pas forcément utiles pour du gonflage de pneus.

    D'ailleurs, pour en revenir au gonflage, en ce qui concerne le duty cycle, si vous avez un ou deux pneus à regonfler, ce n'est pas un critère primordial, en revanche si vous avez 4 pneus ou plus, il vaut mieux un compresseur qui ne risque pas trop de chauffer.

    • Compresseur DEFORT
    4x4

    Compresseur ARB

    En plus du gonflage des pneus, les compresseurs sont utilisés pour les blocages de différentiel. La marque ARB est la plus répandue dans ce domaine. Ce sont des compresseurs assez spécifiques, parfois à plusieurs sorties (autant de sorties que de blocages de différentiel, donc maximum 3). Ils sont en général plutôt couteux. Évidemment, la plupart peuvent être utilisés pour d'autres usages, mais ce n'est pas leur vocation première d'être polyvalents, même si un compresseur reste un compresseur !

    Klaxon de type train ou bateau

    Kit de klaxon Hornblasters

    Dans ce domaine, la pression joue un rôle important, en plus des autres critères. Cela dit 10 bars sont suffisants, la plupart des klaxons en kit les plus performants (de type ) fonctionnent à cette pression. Donc dans l'idéal, un compresseur de 150 PSI (10 bars) avec un duty cycle le plus haut possible (pourquoi pas 100%, tant qu'à faire !). La cuve est évidemment obligatoire, et de bonne capacité si possible (10 litres).

    Utilisation d'outils

    Tout comme le précédent, tout les critères sont importants dans ce domaine, afin de pouvoir fonctionner sans interruptions. Et en outre, il est impératif d'avoir une cuve qui permet de faire tampon.

    Recommandations générales

    Dans tous les cas, évitez les compresseurs carénés en plastique, sous forme de valise, avec des couleurs pétantes, des lampes intégrées, etc.
    De même, évitez les compresseurs données pour 20 bars ou d'autres pressions complètement irréalistes. Préférez un compresseur pour lequel les caractéristiques sont énumérées en détail et plausibles, même si elles ne paraissent pas extraordinaires, elles seront surement réalistes.

    N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez besoin d'un conseil sur le choix d'un compresseur, ou que vous souhaitez laisser un avis sur un compresseur que vous possédez !
Cet article vous a plu ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
image
Qui est l'auteur ?

Passionné de nouvelles technologies, je propose mes services de développement Web, principalement dans l'élaboration de scripts et d'algorithmes sur mesure, ainsi que plus généralement dans la réalisation de sites internet évolués (e-commerce, etc...) et du référencement (SEO).
N'hésitez pas à me contacter pour toute demande !

Abonnez-vous à ce blog par email

Rentrez votre adresse email pour vous abonner au blog et recevoir un e-mail à chaque nouvel article :

ou suivez nous sur Facebook :

6 commentaires

  1. image 4x4

    Bonjour,

    Très bon article. Je viens d'acheter un VIAIR 480C sur ebay pour gonfler les pneus de mon 4x4 après l'avoir lu notamment les remarques sur le duty cycle (480C 100% pour de basses pressions).
    Je n'utilise pas de réservoir spécifique mais je me sers de la roue de secours gonflée à 3,5 bars pour jouer ce rôle. Le compresseur débite dans la roue de secours qui alimente le gonfleur.
    Le problème est que lorsqu'on passe de zones dures dans du sable sur un véhicule de 3 tonnes, il faut dégonfler et regonfler souvent (de 0,9 bars voire moins dans le sable à 2,3 bars sur pistes sur des pneus de grandes dimensions, 2,7 bars sur route). Cela prend du temps et les compresseurs chauffent!
    Pour les T-Max j'ai été très déçu par le modèle Bicylindre qui n'a pas résisté longtemps et encore plus par le même modèle qu'une société m'avait vendu comme renforcé et qui a tenu seulement 3 gonflages complets du train de pneus de 1 à 2,5 bars!
    Il s'avère que le duty cycle ne doit pas dépasser 10 à 15 minutes sur ces modèles dans mon cas.
    Au démontage, le TMax bicylindre présentait des éléments peu soignés : soudures du bobinage sur le collecteur de très mauvaise qualité (elles ont lâchées à cause de la chaleur dégagée), protection du bobinage insuffisante (cramée par endroit) étanchéité du piston assuré par une pastille de téflon vissée sur la tête du piston qui se détériore vite, pas de roulement ou de paliers sur les bielles, protection thermique inopérante!

  2. @4x4 :
    Merci pour ce retour très intéressant !
    Quand vous aurez utilisé suffisamment intensément le Viair, cela serait super si vous pouviez nous faire un petit compte-rendu.
    J'ai également le TMAX mais je m'en sers occasionnellement et jamais sur de longues durées, jusque là je ne m'en plains pas, mais je ne l'ai en effet jamais démonté !

  3. image Gardien

    concernant les hornblasters, et votre liens qui renvoi sur des compresseurs chinois, il serait bien de préciser à quel point c'est du .... chinois :p
    se sont tous des camelotes, la déception assuré, et pour en trouver un de bonnes qualité c'est pas facile et apparemment les Viair sont les même.
    vaut mieux le faire soit même, une cuve sa c'est facile, le probleme est qu'il faut trouver un compresseur 150psi de bonne qualité et pas du chinois, comment faire la différence?

    https://www.youtube.com/watch?v=UY5-D5_0yoQ

  4. @Gardien :
    Bonsoir, pas d'accord, évidemment qu'il y a des produits de mauvaise qualité, mais ceux que j'ai testés n'ont posé aucun souci.
    De toutes façons, 99% des produits sont fabriqués en Chine, donc ça veut tout dire et rien dire en même temps...

  5. image 4x4

    Bonjour,

    Après tests, mon Viair 480 C me donne entière satisfaction. Je ne sais s'il est Chinois (en principe USA mais peut-être sous traité là bas) mais on peut trouver des pièces de rechange contrairement aux T-Max et le cahier des charges de fabrication n'est sûrement pas le même.
    Il est un peu lent pour gonfler mais j'envisage d'en acheter un second.
    Cela restera moins cher que le double ARB qui coûte une fortune mais est très très efficace.
    Au moins si un grille, il en restera un pour regonfler.

  6. image Marc RAYNAUD

    Bonjour,
    Dans le cadre de la fête de la science je voudrais faire marcher une petite machine à vapeur à l'aide d'un compresseur pour ne pas utiliser la petite chaudière à alcool, question de sécurité devant les enfants. Je recherche un petit compresseur 12 v disons 3 ou 4 bars dont on puisse régler la pression de service par exemple, pouvoir le régler à 2,5 bars. Le débit nécessaire doit être assez faible.
    En vous lisant, j'ai eu l'impression que vous pourriez me conseiller utilement.
    Un grand merci si vous pouvez trouver un moment pour m'aider.
    Marc

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la première lettre du mot kqdfu ? :