Comparatif des différents détecteurs de radar

Préambule

Nous sommes dans une période où tout évolue : aussi bien la réglementation concernant les détecteurs de radars, que le matériel, ou encore même récemment les limitations de vitesse (80km/h à la place de 90km/h).
Dans cet article, nous allons traiter des différents moyens existants afin d'avertir de la présence de radars.
Il est évident que je ne conseille absolument pas de se mettre dans l'illégalité, et que j'invite fortement tous les usagers de la route à respecter les limitations, ce qui vous fera économiser aussi bien des contraventions que du matériel dédié à les éviter.
Cet article a donc un but purement informatif, et essaye de balayer de façon exhaustive les différentes possibilités existantes.

Les différents types de matériels

Les boitiers GPS

Avertisseur de radar GPS
Avertisseur de radar GPS

Un boitier GPS contient une base de données des coordonnées géographiques des radars fixes et des zones à risque. En approchant donc de ces emplacements, vous êtes prévenu via une alerte sonore et/ou visuelle. Notez que pour être en conformité avec la loi, certains modèles sont volontairement imprécis par rapport a la localisation géographique précise du radar. Ils sont d'ailleurs dénommés «outil d'aide à la conduite» et non plus «avertisseur de radar».

De plus, pour que la base de données soit complète et à jour, il faut donc procéder à une mise à jour régulière via un ordinateur.
Je vous conseille le POI Pilot 6000 que vous pouvez acquérir ici.

Avantages :
  • facilité de mise en œuvre
  • compacité de l'appareil et faible consommation
  • utilisable facilement sur auto et moto
  • efficacité sur les radars fixes
Inconvénients :
  • obligation de faire des mises à jour régulières via l'ordinateur, qui peuvent être payantes
  • imprécision légale du système, pour certains modèles
  • pas d'efficacité sur les radars mobiles

Les boitiers GPS communicants

Avertisseur de radar Coyote Mini
Avertisseur de radar Coyote Mini

Les boitiers GPS communicants possèdent, tout comme les boitiers GPS, une base de données des coordonnées GPS des radars et des zones à risques, mais ceci en temps réel : les utilisateurs signalent ces zones à risque, ce qui peut recouvrir aussi bien un accident, des travaux, ou la présence d'un radar mobile, et cela se répercute sur le boitier présent dans votre véhicule, qui vous avertit à l'approche de ces zones. La mise à jour des radars fixes est également automatique. L'inconvénient du système est qu'il faut acheter une carte SIM dédiée à ce matériel. Tout comme les boitiers GPS, certains sont "flous" sur la localisation des radars.

La marque la plus connue est Coyote, avec par exemple son Coyote Mini, que vous pouvez trouver à cette adresse.

Avantages :
  • facilité de mise en œuvre
  • efficacité sur les radars fixes
Inconvénients :
  • obligation d'avoir un abonnement pour une carte SIM
  • imprécision légale du système, pour certains modèles
  • efficacité sur les radars mobiles dépendante du nombre d'utilisateurs dans la zone parcourue

Les applications mobiles

Les applications mobiles s'installent sur téléphone portable (iphone, android) ou tablette. Elles ont l'avantage de se mettre à jour automatiquement, et de pouvoir partager les alertes entre les différents membres.
Parmi les plus connues, nous citerons pour les payantes iCoyote (que je conseille) et Avertinoo. En gratuit, vous pouvez choisir Camsam ou Waze, par exemple. Mais payantes ou gratuites, la plupart sont également touchées par l'imprécision obligatoire légale...

Avantages :
  • mise à jour automatique
  • pas de matériel à acheter
  • efficacité sur les radars fixes
  • en fonction de l'application, cela peut être la solution la plus économique !
Inconvénients :
  • obligation de souscrire à un abonnement pour certaines applis
  • efficacité sur les radars mobiles dépendante du nombre d'utilisateurs dans la zone parcourue
  • précision de la localisation dépendante de la qualité de la puce GPS du téléphone
  • pour la plupart, imprécision légale du système

Les détecteurs de radars

Principe

Les détecteurs de radar sont des appareils permettant de capter les ondes émises par les radars mobiles, en se calant sur les mêmes plages de fréquences. Notez que ce type de matériel est interdit en France, mais autorisé dans certains pays. Plus le matériel est coûteux, plus il est en mesure de capter différents types d'ondes (voire même de lasers), tout en filtrant les "fausses alertes" (émissions parasites sur les mêmes fréquences), et en bloquant toute tentative de détection du détecteur par les forces de l'ordre, via un dispositif RDD (radar detector detector) tels que le Spectre ou plus anciennement le VG-2.

Le tarif influe aussi sur la distance de détection, les modèles les plus perfectionnés peuvent vous signaler un radar à 1 kilomètre, alors que les modèles basiques peuvent ne capter le signal qu'à quelques dizaines de mètres (voire pas du tout...).

Différents types de radars mobiles

Les radars mobiles utilisés par les forces de l'ordre diffèrent selon les pays.

En France, nous retrouvons principalement les modèles suivants :

  • Mesta
  • Multanova
  • Gatso Millia
  • Cerva
  • Parifex
Un radar mobile Multanova
Un radar mobile Multanova
Brouilleur de laser
Un brouilleur de laser

Sans oublier les radars à base de laser (LIDAR : LIght Detection And Ranging ou Laser Imaging, Detection And Ranging), qui sont plus difficiles à détecter, étant donné que le faisceau est très directif, et que lorsque l'appareil le détecte, en général c'est déjà trop tard car la mesure de vitesse a été effectuée. C'est le cas de ce que l'on appelle communément "jumelles".

La seule solution efficace pour cela est un brouilleur de laser, que vous pouvez vous procurer à cette adresse, vendu comme une "aide au parking", présentant "l'inconvénient" de pouvoir brouiller différents lasers ^^ Efficacité garantie ! Mais illégalité également...


Nous pouvons lister les modèles de radars à base de laser suivants en France :

  • MultaLaser
  • MestaLaser
  • EuroLaser
  • ProLaser
  • Patrol
  • Ultralyte
  • TruSpeed
  • LaserCam
Radar ProLaser 3
Radar ProLaser 3

Et les radars fixes ?

Le plus simple afin de signaler les radars fixes est de se fier à leur position géographique. C'est la raison pour laquelle certains détecteurs intègrent également un récepteur GPS, afin d'alerter à l'approche de radars fixes. Cela garantit en outre un signalement à une distance suffisante !
Ils jouent en sus le même rôle qu'un boitier GPS (voir plus haut), nécessitant donc une mise à jour régulière, pour être à jour sur les nouveaux radars installés sur le territoire.

L'entrée de gamme

Détecteur de radar V7
Détecteur de radar V7

Le modèle ci-contre est un modèle d'entrée de gamme. En théorie, il capte les radars sur les bandes X, K, KA, KU ainsi que les lasers et protège contre le RDD VG-2. Cependant, au vu des différents retours d'expérience que l'on peut trouver (sur Youtube ou Amazon notamment), il s'avère qu'il renvoie un certain nombre de fausses alertes, et que sa fiabilité n'est pas optimale.
Néammoins, cela peut constituer un bon moyen de se familiariser avec un détecteur de radar, de même vous pouvez sans crainte le démonter afin de faire une installation invisible (capteur dans la calandre, bip dans la boite à gants par exemple...) sans craindre de sacrifier un matériel beaucoup plus coûteux. Mais ne vous attendez pas à une efficacité maximum obtenue par exemple avec le Genevo One M décrit plus bas, mais le tarif n'est en effet pas le même ! Vous pouvez l'acheter ici, pour moins de 20 euros.

Avantages
  • détecte les radars mobiles (en théorie...)
  • peu coûteux
Inconvénients :
  • mauvaise fiabilité et sensibilité
  • pas de détection des radars fixes
  • mauvaise protection contre les détecteurs de détecteurs de radars

Le haut de gamme : Genevo One M

Détecteur de radar multi-bandes
Avertisseur de radar laser
Détecteur de radar et jumelles
Détecteur laser police

Ce détecteur de radar haut de gamme inclut une base GPS afin de localiser les radars fixes.
Afin de détecteur les radars mobiles et les jumelles, il couvre les bandes X (10.525 Ghz +/- 50MHz), K (24.125 Ghz +/- 70MHz), Ka (34.0 Ghz +/- 100Mhz), Ka narrow-band (34.3 Ghz +/- 100Mhz) ainsi que le laser (904 nm).
En outre, il est également "RDD immune", ce qui signifie qu'il est protégé contre les détecteurs de détecteurs de radars (VG-2, Spectre...).

Il est spécialement configuré pour l'Europe, en intégrant en outre la détection des MultaRadar CD / CT (qui a priori ne sont pas encore en usage en France, en tout cas au jour où j'écris cet article !).

Il possède également la fonctionnalité d'élimination des fausses alarmes la plus aboutie à ce jour. C'est le top du top, avec un tarif en rapport, mais qui permet de ne pas se faire de soucis, notamment pour ceux roulant beaucoup !

Vous pouvez vous le procurer en cliquant ici (le manuel en anglais est téléchargeable ici).

Avantages
  • efficacité maximum contre tous les types de radars
  • efficacité contre les détecteurs de détecteurs de radars
Inconvénients :
  • coût élevé

Conclusion

Nous avons fait le tour des différentes solutions existantes, cet article évoluera au fur et à mesure des différentes réglementations ainsi que des nouveaux matériels sortis.

Vous pouvez laisser un commentaire dans la section dédiée ci-dessous, pour toute question ou pour faire part de vos expériences avec ce type de matériel !

Et n'hésitez pas non plus à visiter ce site si vous êtes à la recherche de matériel performant.

Cet article vous a plu ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
image
Qui est l'auteur ?

Passionné de nouvelles technologies, je propose mes services de développement Web, principalement dans l'élaboration de scripts et d'algorithmes sur mesure, ainsi que plus généralement dans la réalisation de sites internet évolués (e-commerce, etc...) et du référencement (SEO).
N'hésitez pas à me contacter pour toute demande !

Abonnez-vous à ce blog par email

Rentrez votre adresse email pour vous abonner au blog et recevoir un e-mail à chaque nouvel article :

ou suivez nous sur Facebook :

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la deuxième lettre du mot gglz ? :