Comment construire un klaxon de train

Cet article a pour but de vous donner les bases afin de construire vous-même un klaxon de train, de type Hornblasters ou autre marque connue. Préparez vous un bon café, car il va être assez long !

Je donne les liens directs vers les produits, ou les pages de recherche correspondantes aux produits. Dans le cas d'Ebay, n'oubliez pas de sélectionner "monde entier" dans leur interface de recherche, car les pièces que je recommande sont en général hors-europe.

Je vends le système ci-dessous, merci de me contacter si intéressé !

Choix du standard de connectique

Pour résumer, il existe deux grandes familles de standards, le format BSP et le format NPT. J'ai choisi le deuxième (NPT), car les pièces m'ont semblé (dans l'ensemble) plus faciles à trouver.

La dimension "de base" que j'ai choisi est le 1/2 (qui ne correspond pas à 0.5 pouces comme on pourrait le croire, mais à environ 18-19mm), même si certaines parties devront être connectées via des réducteurs (formats 1/4 NPT, 1/8 NPT).

Étanchéité

Résine d'étanchéité GEB pour raccords air comprimé
Résine d'étanchéité GEB

L'étanchéité a été faite pour la plupart des connexions avec de la résine anaérobie, le téflon s’avérant en général insuffisant à garantir une étanchéité parfaite.
Le seul endroit vraiment difficile à étanchéifier fut la jonction entre le répartiteur d'air et l'électrovanne, j'ai du en plus de la résine utiliser de la soudure à froid (résine+poudre), donc étanchéité parfaite mais à priori indémontable. Le coupable est le filetage de l'électrovanne qui est court et un peu lâche.

Pour tester l'étanchéité, mettez sous pression et plongez dans l'eau, ou badigeonnez la zone de raccord avec du liquide vaisselle. S'il y a une fuite, il se mettra à mousser.



Matériel :

Choix des tuyaux

Dans notre projet, aucun tuyau ne sera "sous pression" pendant une longue durée, les seuls tuyaux présents sont ceux en sortie d'électrovanne, qui sont parcourus par l'air comprimé uniquement au moment où l'on enclenche le klaxon. Pour bien faire, j'ai au final utilisé du tuyau résistant à 11 bars (et hors de prix), mais en toute franchise, j'ai fait tous mes tests au préalable avec du tuyau "cristal" de magasin de bricolage, et il n'y a eu aucun problème.

La cuve d'air

Cuve d'air pour klaxon de train
Cuve d'air pour klaxon

Dans mon cas, j'ai reconditionné une bouteille de gaz, je ne saurai trop que vous conseiller une prudence infinie pour faire cela.
L'avantage est la grosse pression admissible des bouteilles de gaz en général. Celle que j'utilise a une pression admissible de 10 bars, notre klaxon étant prévu de fonctionner à 8 bars. Les bouteilles plus grosses ont une pression admissible encore supérieure, jusqu'à 30 bars pour certaines.
De même, vous pouvez voir du coté des extincteurs ou des cuves d'air de camions.
Dans tous les cas, remplissez la bouteille avec de l'eau plusieurs fois de suite, en laissant l'eau quelques heures à chaque fois dans la bouteille. C'est la seule façon à peu près sûre de chasser le gaz qui reste dedans. Ceci étant la méthode "économique" mais risquée, et pour laquelle je ne saurais être responsable en cas de problème, et qu'en conséquence je vous déconseille fortement. La méthode "correcte" est d'acheter une cuve faite pour de l'air comprimé, comme une cuve VIAIR (ou récupérer une cuve présente sur un compresseur 220V hors-service), et la faire ré-éprouver dès que nécessaire.
Concernant le volume, 6L est le strict minimum à mon sens (celle que j'utilise, en photo à gauche, est de 6L), privilégiez si vous le pouvez un volume supérieur.

Gros plan sur l'anneau fileté soudé
Raccord 1/2 NPT femelle - femelle
Connecteur 1/2 NPT male - male
Connecteur 1/2 NPT male - male

Sur ma bonbonne d'air, j'ai soudé un raccord fileté au format 1/2 NPT femelle, sur lequel vient se mettre un adaptateur 1/2 male-male afin de connecter le répartiteur ci-dessous.

Matériel :

Répartiteur (en sortie de bouteille d'air)

Répartiteur d'air format 1/2 NPT

Il s'agit d'un répartiteur au format 1/2 NPT. J'ai acquis un modèle à 6 entrées/sorties, avec pour objectif de mettre une valve de surpression sur la 6ème, chose que je n'ai pas encore faite.
Si vous ne trouvez pas de 6 ports au moment où vous cherchez, vous pouvez prendre un 7 ou 8 ports et mettre des bouchons (donc, au format 1/.2 NPT mâle).

A noter que je ne connais pas la pression maximum admissible par ces répartiteurs, donc prudence, allez-y progressivement. Ce qui est sûr c'est que ca tient sans souci à 8 bars; mais je n'ai aucune donnée chiffrée sur laquelle m'appuyer.



Nous aurons donc sur les différentes sorties :

- bouteille d'air
- pressostat
- manomètre
- électrovanne
- entrée d'air (sortie du compresseur)
- valve de surpression

Matériel :

Compresseur 12 Volts

Le choix du compresseur est important par rapport à l'autonomie que vous souhaitez. Je me suis tourné vers ce compresseur 12V, ayant pour caractéristiques :

- voltage 12 Volts
- pression de service 7 bars
- pression maximum 10 bars (140 PSI)
- débit 35L/minute
- Cycle de fonctionnement 15%

Pour info, ce compresseur vaut environ 35 euros.

Le cycle de fonctionnement de 15% veut dire qu'il faut alterner 15% de temps de fonctionnement avec 85% de temps de pause.

Ayant rédigé un article détaillé sur le choix d'un compresseur 12 Volts, je vous invite à aller le lire.

Connecteur tuyau pour compresseur
Connexion du tuyau de compresseur au répartiteur

Afin de connecter le tuyau du compresseur au répartiteur, on utilisera (voir illustration ci-contre).

Le diamètre d'entrée dépendra du diamètre du tuyau du compresseur, avec un collier de serrage en métal à visser qui permettra l'étanchéité.

Ceci bien évidemment, si le tuyau du compresseur ne dispose pas d'une connectique "standard" en bout de tuyau, auquel cas on trouverait l'adaptateur ad-hoc afin de le connecteur au répartiteur. Dans le cas du Mannessmann, au bout du tuyau il y a uniquement un embout de gonflage, donc j'ai du couper le tuyau et utiliser l'adaptateur en photo vu précédemment.

Relais Timer

Relais timer 0-999s

Ce timer permet d'activer-désactiver un relais intégré en respectant des intervalles on/off que l'on peut définir séparément (de 0 à 999 secondes).

Il permet de faire fonctionner le compresseur par intermittence, pour ne pas que ce dernier chauffe trop.

Il ne fera pas fonctionner directement le compresseur (le relais intégré au timer est trop faible), mais activera un autre relais, plus gros.

Matériel :

Pressostat

Pressostat 90-120 PSI

Un pressostat permet de faire passer le courant entre ses deux bornes, tant que la pression qui lui arrive est comprise entre deux valeurs (dans mon cas, entre 90 et 120 PSI). Autrement dit, quand la pression chute en dessous de 90 PSI, il s'active, et se coupe quand il atteint 120 PSI.

En fonction de la pression d'utilisation du klaxon que vous souhaitez, c'est cette pièce qui est à changer (attention néanmoins à ce que la cuve soit suffisamment résistante pour la pression que vous aurez choisie, bien sûr).
Vous pourrez trouver des 110-150 PSI ou des 175-200 PSI par exemple. L’intérêt du 90-120 PSI est son prix : 4€ !



Matériel :

Electrovanne

Electro-vanne 12 Volts

L'électrovanne permet de libérer l'air comprimé d'un coup, grâce à un courant électrique en 12 volts. Tant que le courant passe, la vanne est ouverte.

Faites attention d'acquérir une électrovanne dont la pression admissible est au moins égale à celle définie par le pressostat.

Celle que j'utilise permet un fonctionnement sans soucis à 8 bars, et coûte aux alentours de 5€.

Matériel :

Manomètre

Manomètre

Bien que le compresseur ait un manomètre intégré, je préfère en avoir un deuxième au niveau du répartiteur (donc plus ou moins en sortie de cuve), car son indication est plus précise. Il est existe des manomètres numériques, dans mon cas, un manomètre analogique qui est gradué jusqu'a une douzaine de bars suffira tout à fait ! Notez que la connectique des manomètres est souvent en 1/4 NPT, donc éventuellement pensez à commander un adaptateur pour passer en 1/2 NPT (au niveau du répartiteur).

Matériel :

Répartiteur d'air vers les trompes

Répartiteur d'air vers les trompes du klaxon
Répartiteur + deux T

Un seul tuyau sort de l'électrovanne, et débouche sur un répartiteur en forme de T, en alu ou laiton, sur lequel deux connecteurs rapides 1/2 NPT mâle en T nous fournissent au total 4 sorties pour du tuyau d'un diamètre extérieur de 12mm.
A l'heure où je rédige l'article, ces derniers connecteurs ne sont plus en vente sur Ebay, mais si vous en cherchez, faites moi signe, je vérifierai sur le moment.

Matériel :

Les trompes

Trompes de locomotive Nathan Airchime

Concernant les trompes, pour ma part j'en ai acheté 4 séparément, de marque Marchal et Valeo. L'idéal étant d'acheter des vraies trompes de train (Nathan Airchime : ce sont les trompes utilisées sur les locomotives aux US) par exemple, mais le prix est conséquent !

En moins couteux, vous pouvez trouver des ensembles de 3 ou 4 trompes qui incluent l'électrovanne (donc pas besoin d'en avoir une au niveau du répartiteur).

La taille n'a pas énormément d'impact sur le son. Les trompes les plus couteuses ne sont pas immenses ! La taille joue plus sur la sonorité. Quant au nombre, entre 2 et 5. Dans tous les cas, évitez les trompes en plastique. En fonction des trompes que vous choisirez, cela peut constituer le poste le plus coûteux de l'ensemble, car l'éventail de prix est énorme, de 30€ à 1000€...

Matériel :


Petite vidéo illustrative :

Cet article vous a plu ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
image
Qui est l'auteur ?

Passionné de nouvelles technologies, je propose mes services de développement Web, principalement dans l'élaboration de scripts et d'algorithmes sur mesure, ainsi que plus généralement dans la réalisation de sites internet évolués (e-commerce, etc...) et du référencement (SEO).
N'hésitez pas à me contacter pour toute demande !

Abonnez-vous à ce blog par email

Rentrez votre adresse email pour vous abonner au blog et recevoir un e-mail à chaque nouvel article :

ou suivez nous sur Facebook :

5 commentaires

  1. image kevin

    Bonjour,

    Article très interessant, je vois que vous vous y connaisez vraiment. Pour une coupe du monde de ski, nous aimerions fabriquer une corne de brume qui fait beaucoup de bruit. EDF nous a donc donné une immense trompe de 70cm. Nous pensions à brancher celle ci sur un compresseur ? est-ce realisable ? ou sinon nous avons deux bouteilles d'air comprimé.

    Merci pour votre aide

  2. @kevin :
    Bonjour Kevin,
    Si votre compresseur a une cuve et peut monter à + de 8 bars c'est parfait. Vérifiez bien l'étanchéité des raccords !
    Je serais intéressé par me procurer une trompe telle que la votre.
    Pouvez vous m'aiguiller ?
    Merci !

  3. image Mask84

    Super tuto!
    Ça fait pas mal de temps que je voulais me lancer, sans jamais trop oser (manque de connaissance et choix de l'équipement), mais expliqué comme vous l'avez fait, avec les détails, c'est top. Par contre moi je pensais partir sur une bonbonne d'air de poids-lourds, plus petit et compact.

    Cordialement

  4. @Mask84 :
    Bonjour et merci !
    Oui c'est tout à fait faisable avec une bonbonne d'air de camion, d'ailleurs la version 2 que je suis en train de faire (bon, qui n'avance pas !) en utilisera une.

  5. image samkass

    Bonjour,
    Article très intéressent, je suis accessoiriste de métier, je possède un avertisseur sonore portatif sncf haute puissance type st dizier, son poids est aux alentours de 7 à 8kg, la corne est relié par des tuyaux à deux bouteilles d’air avec un robinet de purge au cul de chaque bouteille, grosse pompe à bras, manomètre bar, gros bouton style gazinière à deux positions « normal-secours », levier électrovanne pour déclencher la corne. Le problème est que je ne l’ai jamais utilisé et je n’arrive pas à la faire fonctionner car je ne sais pas si la pompe à bras remplie les deux bouteilles d’air ou si les 2 bouteilles sont remplies via un compresseur, de plus la pompe à bras n’a pas de résistance au pompage et le manomètre ne monte pas dans les bars. Malheureusement je ne trouve aucunes infos sur ce modèle. Je vous aurai bien déposé quelques photos de la bête mais apparemment seul le message écrit passe. Dans un premier temps je penche pour un problème de pompe à bras défectueuse. Si à tout hasard une personne a une idée du problème je suis preneur.
    Merci de vos aides
    Sam

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la dernière lettre du mot lbopul ? :