Comment aménager son 4x4 pour le raid ?

Nissan Patrol Y61 Raid

Mon Nissan Patrol Y61 3L

Préambule

Il va de soi que cet article reflète l’aménagement tel que je l'ai conçu, et que certains trouveront certainement des améliorations à apporter, ou auraient fait les choses différemment. J'espère qu'il pourra aider des débutants à se lancer, et j'invite ceux qui ont plus d'expérience à partager leurs idées d'améliorations dans la section "commentaires" en bas de l'article.

Une chose très importante : c'est en conditions réelles qu'on peut vraiment évaluer un aménagement. Tant que vous êtes dans votre jardin, tout semble bien pensé et rationnel. Mais il en va souvent (voire toujours) différemment en voyage !

A noter !

Je mets en vente mon 4x4 détaillé dans cet article, avec possibilité bien sûr d'acquérir l'aménagement avec. Vous pouvez me contacter pour toute demande d'informations.

Objectifs

Le maître mot de cette réflexion est d'altérer au minimum (voire pas du tout) le véhicule, afin qu'il puisse être remis d'origine très rapidement et sans difficultés, notamment pour le contrôle technique, ou dans le cas d'une éventuelle revente sans accessoires.

Rangements

Dans un premier temps, j'ai réalisé un coffre en bois, fait pour aller dans le compartiment arrière, qui servira également de support pour le lit, et qui donc permet de garder la rangée des trois sièges arrière en service.

Il mesure 112cm de large, sur 1m de profondeur, et 34cm de hauteur. Il est divisé en trois compartiments, le compartiment de gauche étant un tiroir sur glissières.
Comme nous le verrons plus bas, ce coffre est doublé sur sa face inférieure par 4mm de liège.

Le coffre ci-dessus permet de ranger des caisses plastiques en son sein. Concernant les caisses, je vous conseille de laisser environ 30/40% d'espace vide dedans, car une fois les objets sortis et remis en vrac dedans, elles seront remplies.

Couchage

Couchage en position route

Lit replié, en position route

Lit Nissan Patrol

En position couchage, lit déplié, dimensions 120x195cm

J'ai mis au point un système composé de deux planches articulées avec des charnières, reposant sur leur moitié sur le coffre, et a l'avant sur les sièges arrière repliés.
Cela permet de faire un couchage de près de deux mètres de long (les sièges conducteur et passager abaissés), sur la largeur du véhicule.

J'ai disposé 12 dalles de 40x40 (donc 120x160cm) en mousse, du type de celles qu'on utilise en salle de musculation (voir ici), afin de recevoir dessus un matelas pliable de 120x195cm (acheté ici). Dans l'absolu, un matelas de 130cm de large serait passé sans problèmes, mais je n'en ai pas trouvé.

J'ai testé sans les dalles, c'était un peu trop rude, car ce matelas n'est pas super épais. Mais la combinaison des deux est parfaite. Et les dalles ont une surface antidérapante qui empêche le matelas de glisser.

Au vu de la forme un peu alambiquée de l'arrière du Patrol, l'idéal serait, pour celui qui n'a pas besoin de garder les sièges arrière toujours disponibles, de faire faire sur mesure deux grands morceaux de mousse assez dense, qui couvriraient toute la surface arrière, car au plus large, par exemple au niveau des portières arrière, nous disposons de 140cm !

Pour en revenir au matelas, il se replie en quatre parties, et peut donc se placer sur le coffre à l'arrière quand les sièges arrières sont en service, soit plié en deux, soit plié en quatre.

J'ai pris le matelas de couleur rouge, car il est important de bien voir ce qu'on peut poser dessus, dans des conditions (fréquentes !) de mauvaise luminosité. C'est d'ailleurs une habitude, je prends souvent le matériel à cet usage de couleur visible, alors qu'avant j'achetais tout en noir/gris/tacticool...

Chauffage

Tous ceux ayant fait l'expérience de dormir dans leur voiture ou fourgon le savent : c'est à peine mieux dedans que dehors. Ceci étant dû notamment à la condensation. C'est la raison pour laquelle je laisse toujours une des vitres légèrement entrouverte (ceci contribuant aussi au fait que la température s'équilibre entre le dedans et le dehors...).
Donc, si nous souhaitons rendre les choses plus vivables, il va falloir améliorer un peu tout ça !
La première est d'améliorer l'isolation du véhicule.

Isolation du véhicule

Meuble coffre 4x4
Meuble recouvert de 4mm de liège pour l'isolation
La face couverte de liège sera au niveau du sol du véhicule.

Afin de limiter le passage de l'humidité (ainsi que les déperditions dans le cas de l'installation d'un système de chauffage), il est déjà possible de recouvrir le plancher du véhicule d'une couche d'un matériau isolant, qui empêchera dans une certaine mesure l'humidité de remonter par le dessous. Sachant que nous sommes dans le cas d'un 4x4, possédant une faible hauteur intérieure, nous ne pouvons pas utiliser un isolant trop épais, ni faire un "vrai" plancher. Exit donc le polystyrène expansé ou extrudé (trop épais), ainsi que l'isolant multicouches (beaucoup moins efficace s'il est compressé).

On se dirigera donc logiquement vers du liège, l'épaisseur étant à votre appréciation (en règle générale de 4mm à 10mm).
J'ai donc doublé la face inférieure du meuble présent dans le coffre d'une épaisseur de liège, du 4mm pour ma part.
Cela ne fera pas une différence fondamentale, mais vu la facilité et le faible cout de l'opération, autant ne pas s'en passer !

Dans un deuxième temps, nous allons confectionner (ou acheter tout fait, selon le budget disponible) des volets isolants pour toutes les vitres du véhicule. Ces volets vous permettront d'une part d'être dans l'obscurité, d'éviter les regards de l'extérieur, et de vous isoler du froid et du chaud. Il est possible de vous les fabriquer en achetant un rouleau d'isolant mince, des oeillets et des ventouses. Pour faire vite, vous pouvez remplacer les ventouses par du scotch double face, mais ce dernier sera à usage unique et laissera des traces sur les vitres !

Système de chauffage

Chauffage diesel pour 4x4
Un système de chauffage diesel autonome pour 4x4

Disons le tout de suite, je n'envisage pas pour l'instant de partir en voyage par des températures trop basses.
Mais pour être exhaustif, et après avoir étudié les différentes méthodes de chauffage, la meilleure solution est constituée par un chauffage diesel (de type Webasto ou Eberspacher), accompagné d'un réservoir de carburant de 5L ou 10L.
Il est également possible d'avoir un système pompant directement dans le réservoir de carburant du véhicule, mais de la même façon que je préfère séparer les batteries moteur et habitacle, je préfère également séparer les sources d'alimentation en carburant.
La consommation annoncée est comprise entre 1/4 et 1/2 litre par heure de fonctionnement, ce qui donne pour une nuit de 8h au maximum 4L de carburant. Pour simplifier, le réservoir de 10L permet de tenir 2 ou 3nuits. En sus, prévoyez toujours d'emmener un jerrican de 10L (ou plus) supplémentaires, pouvant servir pour le véhicule comme pour le chauffage.
La puissance théorique d'un tel chauffage est compris entre 3000 et 5000W.

Notez qu'il existe des alternatives beaucoup moins coûteuses que les marquées cités plus haut, qui vous couteront environ 300 euros pour un kit complet.

Concernant le fonctionnement, il est relativement bruyant, il peut éventuellement être envisagé de le monter sur la galerie, dans une caisse par exemple, ce qui facilitera d'ailleurs l'évacuation des gaz.

Capacité de chargement

Disposant initialement d'une galerie "maison" faite de 4 barres de toit et de plaques d'alu, j'ai finalement choisi d'acquérir une .

C'est le top ! Il s'agit du modèle de 1m80 sur 1m24, qui couvre une bonne partie du toit du Patrol.
Elle servira également à accueillir un panneau solaire.

En outre, il est possible et même recommandé d'utiliser un sac de toit, afin de ranger bagages et accessoires à l'intérieur de ce dernier, fixé sur la galerie. Ce sera une des prochaines évolutions !

Panneau de contrôle

Panneau de contrôle
Panneau de contrôle installé dans le coffre

Afin de regrouper la quasi-totalité des fonctions électriques, j'ai tout regroupé sur un panneau de contrôle de 40x30cm. Il est fixé via deux fer plats avec l'extrémité en L (en réalité des pentures pour volets à angle droit, recoupées) sur les fixations du siège arrière droit (ceux du coffre). Une équerre est prise également sur le meuble en bois, afin de réduire les vibrations.

Parmi les fonctionnalités, nous pouvons lister :

  • Un régulateur solaire 20 ampères, sur lequel est branché le panneau solaire, la batterie, et offrant une sortie 12V stabilisée ainsi que deux ports USB
  • Un voltmètre pour la batterie, avec un bouton pressoir momentané (afin de ne pas avoir l'affichage en permanence)
  • Une sortie 12V via deux bornes, permettant notamment de brancher la pompe à eau, ou le compresseur à air. Un bouchon en caoutchouc a été mis sur une des deux bornes, pour éviter de faire contact accidentellement entre les deux. J'aurais pu mettre un interrupteur on/off, mais il en aurait fallu un qui supporte une gros ampérage (le compresseur est très gourmand !).
  • Deux ports USB, toujours utiles !
  • Un port allume-cigares
  • Un convertisseur DC/AC 12/220V 1000W, qui intègre également une sortie USB (voir mon article sur le choix d'un convertisseur)
  • Un thermomètre/hygromètre intérieur et extérieur sans fil (le capteur extérieur est fixé sur la galerie)
  • Deux néons composés de LEDS; avec un boitier de contrôle et une télécommande permettant d'éclairer ou d'éteindre à distance (même hors du 4x4 fermé), et de faire varier l'intensité.
  • Et il reste un peu de place pour éventuellement le boitier de contrôle du chauffage, si un jour je me décide !
En terme de sécurité, il y a un coupe-circuit sur le panneau, et chaque élément est protégé par un fusible.

Eau : choix d'un contenant

Concernant le choix d'un contenant pour l'eau, j'ai testé plusieurs solutions.
En premier lieu, j'ai testé les jerrycans avec un robinet situé en bas. Il s'avère que ce type de jerrycan fuit très souvent au niveau du robinet, même si la fuite n'est pas énorme, c'est toujours problématique, surtout à l'intérieur d'un véhicule.

J'ai par la suite testé un réservoir de 30 litres, de forme allongée et plate, fait pour les camping-cars, avec un gros bouchon de remplissage sur le dessus. La aussi, j'ai eu une belle fuite malgré la présence d'un joint au niveau du bouchon. Donc, je n'ai bien-sûr pas retenu cette solution.

Douchette avec pompe 12 volts
Douchette et pompe

A présent, je teste un jerrycan compact sans robinet, mais avec un passe-fil pour une pompe à eau 12 volts avec douchette (en réalité deux passe-fil, un pour le tuyau d'eau, l'autre pour l'alimentation électrique de la pompe). Attention cependant ! Si la douchette située a l'extrémité du tuyau est plus basse que le niveau haut de l'eau dans le jerrycan, l'eau s'écoule par la dite douchette.

Donc il faut soit avoir un système (crochet ou autre) pour maintenir la douchette plus haute que le jerrycan, soit mettre un robinet sur la ligne d'eau. Je suis en train de tester cette dernière solution en ce moment.

Je vous conseille de toujours mettre votre jerrycan ou réservoir dans une caisse plastique étanche dans le fond, tant que vous n'êtes pas à 100% sûr de l'étanchéité de votre système, car une moquette intérieure d'un véhicule imbibée d'eau est infernale à sécher !

Concernant la capacité d'eau à emmener, c'est fonction de la durée et de l'emplacement du voyage, de la possibilité ou non de se ravitailler fréquemment, etc... En outre, vous pouvez utiliser par exemple des verres et assiettes jetables pour diminuer la quantité d'eau nécessaire à la vaisselle. Concernant les couverts en revanche, je vous conseille des "vrais", car manger avec des couverts en plastique constitue une vraie épreuve pour moi !

Pour l'eau potable, il est plus simple d'en emporter dans des gourdes souples de type "platypus" de 1 à 3 litres (voir ici - ne prenez pas de sous-marque, j'ai eu des gros soucis avec lors de randonnées !), ainsi que d'emmener des bouteilles d'eau de source, qui seront plus faciles à caser un peu partout dans le véhicule. Je pense qu'il faut réserver l'eau du jerrycan pour la vaisselle et la toilette.

Table

Pour moi, il est toujours indispensable d'avoir une table, que cela soit pour déjeuner, pour travailler, pour poser des objets...
J'utilise une table pliante, qui permet une fois pliée de loger 4 tabourets dedans. Certains critiquent le manque de robustesse, moi je l'ai depuis dix ans, pas de soucis à signaler ! Évidemment la stabilité est à mettre en rapport avec le poids (qui est modéré), mais elle me donne entière satisfaction. A l'époque je l'avais achetée chez Décathlon, mais à présent on en trouve plein sur Amazon.

Chauffage de l'eau

Pour se doucher, ou faire la vaisselle, il est (beaucoup) plus confortable d'avoir de l'eau chaude à disposition.

Il vaut mieux ne pas se baser intégralement sur les systèmes de chauffage d'eau électriques, à base de résistances chauffantes, car elles demandent un courant très conséquent pour une efficacité passable. Elles peuvent éventuellement servir en complément, si par exemple la batterie auxiliaire est complètement chargée par le panneau solaire, on peut dériver le courant vers la résistance en question. Selon si vous alimentez la résistance en direct avec le panneau, ou si vous passez par la sortie 12V du régulateur solaire, assurez-vous de choisir une résistance du bon voltage (12V ou 24V).

L'idéal est de combiner un réservoir ayant une résistance chauffante, avec un chauffe-eau à gaz instantané, qu'on peut trouver ici.

Cuisine : mode de cuisson des aliments

Après avoir testé plusieurs matériels, notamment des réchauds à bois et des réchauds multi-feux à gaz, je suis désormais fidèle au réchaud à gaz Jetboil, avec sa tasse d'un litre, ainsi que son support pour poser poêles et casseroles.
La construction du Jetboil permet d'être économique sur la consommation de gaz : 12 litres d'eau portée à ébullition pour 100g de gaz !
Il suffit donc d'emmener quelques cartouches de 100 grammes afin d'être largement tranquille.
Préférez toujours plusieurs petites cartouches qu'une grande, en cas de souci sur une d'entre elles, il vous en reste. N'oubliez jamais l'adage "deux c'est un, un c'est zéro" !

J'ai également un réchaud multi-combustibles (de chez Primus, mais d'autres marques font la même chose) qui peut donc utiliser soit du gaz, soit des combustibles liquides tels que essence, gazole, pétrole, kérosène...

C'est un peu plus complexe d'utilisation, et prend un peu plus de place également; mais dans le cas d'un raid en pays "reculé", c'est l'idéal car il est possible d'utiliser n'importe quel carburant sur lequel on peut mettre la main.

Astuces

Boucles maxpedition TacTie
Boucles Maxpedition Tac-Tie et mousqueton Grim-Lock

Il est toujours utile d'avoir des boucles un peu partout, afin de suspendre des accessoires.
J'utilise pour cela des boucles Maxpedition Tac-Tie avec des mousquetons GrimLock.
La matière est silencieuse, ce qui est un gros avantage quand ça cogne en permanence, et les mousquetons ont un gros angle d'ouverture. J'y suspends lanterne, lampes, télécommandes, etc... comme sur la photo ci-dessus, avec la télécommande de l'éclairage et la clé du coupe-circuit.

Communications

Talkie Walkie Baofeng UV-5R
Talkie Walkie Baofeng UV-5R

Bien qu'ayant l'habitude des CB, au vu de la désertification de la bande des 11 mètres, j'ai opté pour des talkies UHF/VHF, modèle BAOFENG UV5R.
A noter que la nouvelle version UV-6R est sortie il y a peu, elle est disponible ici.

J'ai remplacé l'antenne d'origine par une RHD771, mais j'avoue que sa longueur (39cm) rend l'ensemble moins pratique, bien que beaucoup plus performant en terme de portée.
J'en emmène toujours deux, s'il faut par exemple se séparer, afin que chaque groupe ait un talkie. La bande VHF est soumise à règlementation, ainsi que certaines fréquences et puissances de l'UHF.

Je vous conseille de vous caler sur un des canaux libres de la bande PMR446.
La portée de ces talkies est de plusieurs kilomètres en champ libre. Vous pouvez éventuellement les coupler avec un poste fixe dans le véhicule.

Traction

Sangle de traction cinétique
Sangle de traction cinétique

J'ai choisi une sangle de 12 tonnes de résistance, pour une longueur de 8 mètres, fabriquée par une corderie Française. J'ai déjà pu en tester la qualité avec mon précédent 4x4, un Suzuki Jimny, et j'en ai été pleinement satisfait.
Il existe certes des matériels plus "performants", notamment des sangles dynamiques (Kinetic, etc...), mais vu le tarif et la faible fréquence d'utilisation, je n'ai pas opté pour cette solution.

Pour faire simple, les sangles dynamiques permettent la conversion en douceur et sans chocs de l’énergie cinétique (lors de la prise d’élan) en force de traction.

Cet article vous a plu ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
image
Qui est l'auteur ?

Passionné de nouvelles technologies, je propose mes services de développement Web, principalement dans l'élaboration de scripts et d'algorithmes sur mesure, ainsi que plus généralement dans la réalisation de sites internet évolués (e-commerce, etc...) et du référencement (SEO).
N'hésitez pas à me contacter pour toute demande !

Abonnez-vous à ce blog par email

Rentrez votre adresse email pour vous abonner au blog et recevoir un e-mail à chaque nouvel article :

ou suivez nous sur Facebook :

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la première lettre du mot omhwd ? :